Dans cette première partie , je vais vous faire découvrir une notion très importante en électronique qui est celle des bascules. L’association de  portes logiques entre elles constitue un schéma du type combinatoire (c’est-à-dire dont la sortie dépend directement des états logiques des entrées). Les bascules sont donc à la base des circuits du type séquentiel. Savez-vous la différence entre un circuit séquentiel et un circuit combinatoire ? Avant de parler des bascules, je vous donne la différence entre ces deux types de circuits

Quelle est la différence entre un circuit séquentiel et un circuit combinatoire ?

Alors qu’un circuit  électronique combinatoire est celui dont le niveau logique de sortie dépend directement et intimement des états ou niveaux logiques présentent aux entrées. La tension de sortie dépend seulement des tensions présentes sur les entrées et sans aucune autre grandeur que celles-ci

Un circuit du type séquentiel est  celui dont le niveau logique de sortie ne dépend pas seulement que des valeurs présentes aux entrées mais aussi du niveau  précédemment appliqué. La notion qui s’ajoute est celle du temps. Le temps est pris en compte pour les bascules ou circuits séquentiels.

Les concepts à bien comprendre pour les bascules

  • La fréquence d’un signal est le nombre de périodes par seconde, c’est-à-dire le nombre de fois que l’on retrouve le signal de base en entier par seconde.
  • La période est seulement l’inverse de la fréquence
  • L’amplitude d’un signal est la valeur en volts que l’on pourrait mesurer à l’aide d’un voltmètre continu, c’est une valeur continue équivalente à une autre variable
  • Le front : c’est lorsqu’un signal passe d’un niveau bas à un niveau haut (on parle du front montant ou positif) ou lorsqu’un signal passe du niveau haut à un niveau bas ( on parle du front descendant ou front négatif). C’est une notion très importante lorsqu’on découvre les compteurs.
A lire également :  Quelle est la différence entre un fusible et un disjoncteur ?

Les bascules en électronique : comment ça fonctionne ?

On classe toujours les bascules en trois catégories différentes du point de vue fonctionnement. Je cite donc :

1. Une bascule astable ou multivibrateur

qui est une bascule qui produit d’une manière régulière et automatique un signal périodique dont on peut faire varier la fréquence en modifiant les valeurs de certains composants ou alors en prévoyant un élément de réglage (très simple non ?). C’est un oscillateur libre, dans plusieurs applications en électronique une bascule astable constitue une base de temps.  Les applications d’une bascule astable sont nombreuses mais le principe  fondamental est de générer une fréquence consommable (le terme vous fait penser à votre plan préféré ?). Non, je voulais juste dire  une  fréquence qui peut être utilisée pour une application donnée (faire clignoter une LED, produire des sons,…)

2. Une bascule Monostable

est un circuit destiné à produire une impulsion (une impulsion est un  signal plus ou moins long, c’est-à-dire qui apparait durant un temps et disparait de l’autre) à  partir d’une unique impulsion d’entrée. Pour dire simple, le monostable passe sous l’action d’un signal extérieur de déclenchent d’un état astable à un état opposé. Ce passage de l’état stable à l’état opposé dure exactement un temps calculé par une constante RC, c’est-à-dire l’association d’une résistance R et un condensateur C dans une partie d’un circuit. La bascule monostable est donc un temporisateur, c’est son domaine d’utilisation principale dans plusieurs circuits électroniques en association avec d’autres bascules.

A lire également :  Apprendre l'Arduino : 5 raisons de choisir la carte ARDUINO

3. Une bascule bistable

est celle qui possède deux états parfaitement stables qu’elle peut garder jusqu’à une période illimitée, si son alimentation ne lui fait pas défaut bien sûr. Le montage bistable change volontairement d’état sous une action extérieur et garde en nouveau cet état fidèlement. On finit par conclure qu’une bascule bistable est une mémoire car elle concerne l’information. Les bascules bistables seront donc trop retrouvées en électronique digitale. Plus loin, vous allez retrouver la bascule bistable pour la réalisation des circuits un peu spéciaux pour vous, que nous allons appeler  des compteurs et des registres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici